Rejoignez la première communauté d’emotainment, JNPPVS : #Musique #Danse #Art… Chaque jour, les plus belles émotions à partager !

Il danse en bordure de mer dans un immeuble abandonné

4 568
La théâtralité d’un Chaplin dansant 

Voilà ce qui me vient à l’esprit en regardant ce danseur se mouvoir comme un mime, isolant les parties de son corps avec grâce et légèreté. On croirait presque qu’il n’a pas versé une seule goutte de sueur, tant les mouvements s’enchaînent naturellement. Entre break dance et contemporain, Léo Walk nous offre une sublime chorégraphie, faisant corps à corps avec la Terre, l’air et la mer qui constituent le décor paradisiaque de la Sardaigne.

Danseur de la troupe de Christine and the Queens et co-créateur du collectif Walk in Paris (ayant pour but de promouvoir la culture urbaine), Léo Walk apporte un vent de fraîcheur au monde de la danse mêlant modernité et références d’antan.

Sa création est mise en valeur à l’image par le réalisateur Neels Castillon, qui dégage toute la cinématographie de cette narration dansante poétique, sur une musique mélancolique de la chanteuse argentine Mercedes Sosa « Alfonsina y el mar »« Isola » île en italien, voilà le titre de cette vidéo, qui prend tout son sens dans cette Sardaigne ici dépeinte tout au calme dans un immeuble abandonné, comme si la nature y reprenait ses droits. Un cadre qui rappelle une photo d’Henri Cartier Bresson, comme si c’était le même endroit il y a quelques années de cela:

 

Un court métrage comme on en voit rarement, qui arrive à raconter une histoire par la danse… bref à voir absolument.