Jean Rochefort « L’Homme Sans Trucage » nous a quitté

940
L’année 2017 voit partir de grands artistes…

Sa famille l’annonce: Jean Rochefort nous a quitté dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 87 ans. C’est la vie me direz-vous. Nous perdons un grand acteur à l’allure de dandy, une figure du cinéma français qui restera gravée dans nos mémoires. Jean Rochefort c’est aussi le papy malicieux à la moustache iconique, qu’on aurait aimé avoir près de nous le soir pour nous conter de mystérieuses histoires.

Sa carrière ne compte pas moins de 120 films et une trentaine de pièces de théâtre. Angélique, marquise des anges, L’Horloger de Saint-Paul, Ridicule, Astérix et Obélix et plus récemment La Mécanique du Coeur de Mathias Malzieu où il prêta sa voix si reconnaissable au personnage de George Méliès, aussi bien pour l’album de Dionysos que pour l’adaptation animée du roman.

« Vas y, chante, monte, grimpe à ton cœur!
Sauve toi, n’aie pas peur!
Ouvre grand mon petit, il est temps d’avaler une énorme bouffée d’air frais!
Andalucia, Anda, anda,
Andalucia, Anda, anda,
Andalucia, Anda, anda,
Andalucia, Anda, anda! »

Un rôle de magicien qui lui allait comme un gant… encore une fois Rochefort faisait preuve d’humour avec son brin de folie, son grand charisme et sa bienveillance qui va cruellement nous manquer.

C’est aussi le premier homme césarisé de l’histoire: en 1976 il reçoit le César du second rôle pour Que la fête commence de Bertrand Tavernier. Habitué aux comédies, c’était cette fois pour une interprétation dramatique qu’on le distinguait, puis en 1999 il recevait un César d’honneur pour l’ensemble de sa belle carrière.

 

Vous pourriez aussi aimer