Rejoignez la première communauté d’emotainment, JNPPVS : #Musique #Danse #Art… Chaque jour, les plus belles émotions à partager !

Swan, nouvelle perle du rap français

3 191
Une nouvelle génération de rappeurs fait surface. Poètes dans l’âme, conscients des problèmes actuels, ils dégainent leurs rimes tranchantes ou légères.

 

Parmi eux il y a Swan, 24 ans, les cheveux dans le vent… un jeune rappeur dans l’air du temps. Originaire de banlieue parisienne, ce passionné de rap fan d’Mc Solaar commence à écrire à l’âge de 20 ans, mais c’est dès son plus jeune âge qu’il montre son intérêt pour notre belle langue française.

Etudiant à la Sorbonne, il n’avait pourtant pas pour ambition de faire du rap son métier. Quand lui vient alors l’inspiration sur les bancs de la fac, quelques mots s’alignent sur son téléphone et poussé par ses amis, Swan se lance dans une nouvelle aventure.

C’est sa rencontre avec un autre jeune rappeur 4 Sang, qui va lui permettre de faire ses premiers pas dans la musique. Une belle collaboration qui donne naissance à un premier titre « Aïyah » en juin 2015, nous livrant un rap accompagné de sons électro, parfait pour siroter un petit cocktail au bord de l’eau.

En 2016, Swan sort son premier EP Enter, une production indépendante, dans laquelle il nous livre cinq titres en solo. Une voix singulière et un univers graphique-onirique comme en témoignent ses clips réalisés grâce au financement participatif et à ses contacts personnels. Quant à sa plume, elle est belle et bien travaillée, jugez par vous-même un extrait de son titre « Morphée »:

Morphée effet d’endorphine je suis encore faible, mais autour de moi tout a l’air vrai

 

Ses derniers projets se sont fait avec son acolyte 4 Sang pour leur EP Azur, emprunt de fraîcheur. Un EP produit en un temps record, 3 sons, 3 clips le tout en 3 semaines, aidés de leurs amis NXM à la réalisation. Le dernier morceau « Mangrove » sorti début septembre est un condensé de bonnes vibes, idéal à écouter pour cet été indien !

Dernièrement, Swan s’est envolé vers l’Amérique latine histoire de revenir avec quelques sons « caliente ». Bref, un talent à suivre de près.