Vald balance 5 clips simultanément… truffés de références

1 165
Chaque fois qu’il sort un clip c’est un événement. Cette fois c’est cinq clips pour le prix d’un, histoire de faire parler de lui tout le weekend et bien après… 

 

Le rappeur d’Aulnay-sous-Bois sort « Strip », « Je t’aime », « Totem », « L.D.S » et « LEZARMAN » à regarder à la suite pour déceler le court-métrage qui illustre son premier album Agartha (sorti en janvier et déjà certifié disque d’or). Réalisés par Kub & Cristo, ces clips s’emboîtent parfaitement pour suivre les aventures d’un Vald légèrement déglingué au lendemain de ce qui devait être une soirée bien arrosée.

Dans le premier clip « Strip » on le voit errer dans son appart’, faisant face à lui-même devant un miroir. Il nous dévoilait d’ailleurs dans son Like & Dislike  où se trouve ce fameux club de strip tease dont il parle (voir la vidéo pour le savoir 😏 ).

On le voit dans les clips suivants batifoler avec sa belle, puis se faire rappeler à l’ordre par son acolyte Suikon Blaz AD qui l’emmène pour un showcase “Tu sais qu’on à un showcase dans deux heures gros ? Dans un anniversaire de merde… “.

Le quatrième clip est un clin d’œil à la polémique du Vélodrome: il retourne l’histoire initiale, habillé d’un maillot de l’OM, des supporters du PSG l’arrêtent net à l’entrée de la soirée. Apparition furtive de Mac Tyer entre deux coups de poings, Vald dans les vapes se relève, entre dans cette fameuse soirée et démarre « L.D.S ».

On termine par « LEZARMAN » le cinquième clip comme il le présente bien en chiffre romain, en référence à la série V et ses reptiles humanoïdes. Pour clore le tout, on comprend que ce court métrage est un prequel d’ Urbanisme: 11h43 et les références ne s’arrêtent sûrement pas là. Vous avez élucidé d’autres mystères du phénomène Vald ? DITES-NOUS TOUT 

Vous pourriez aussi aimer